Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cloclo au clavier pour vous raconter :-)

Cloclo au clavier pour vous raconter :-)

L’été est là depuis quelques jours, même si on ne le remarque pas forcément partout...que le temps passe vite. C’est vrai, on ne voit pas les mois défiler et dire que ça fait maintenant un peu plus d’un an que moi, Cloe ou Cloclo pour les intimes, je suis dans ma famille. Mais, je me rends compte que je ne vous ai pas encore raconté mon histoire. Alors, aujourd’hui c’est moi, Cloe, qui passe derrière le clavier, parole de lévrier.

C’est Consuelo, une gentille dame, qui m’a trouvé vers la fin de l’année 2014, dans la région de Jaen. C’est en Andalousie, tout au Sud de l’Espagne, pas très loin de Grenade, où il fait super chaud l’été et où l’on cultive les oliviers. Consuelo m’a ensuite ramené dans son refuge à Jodar pour me mettre en sécurité. Au refuge, les bénévoles prennent bien soin de moi. Ils m’ont même mis un snood et un petit manteau pour ne pas que j’attrape froid. Puis, j’ai été auscultée sous toutes les coutures et prise en photo (même dans mon triste état, je suis déjà photogénique, hi, hi, hi). On dit de moi, que je suis un peu trop mince, couverte de cicatrices et que mon œil ne paraît pas très bien. Un vétérinaire m’a aussi fait un bilan de santé. J’ai de l’arthrose à la patte arrière gauche suite à une ancienne fracture et mon œil semble perdu. C’est vrai que mon arcade sourcilière est complètement aplatie, ce qui ne signifie rien de bon...

Alors, comme tous les autres galgos, on me rapatrie rapidement sur Madrid, dans un autre refuge. Nous sommes plus en sécurité là-bas, car malgré tous les efforts de Consuelo, certaines personnes arrivent parfois à nous voler.

A Madrid, je suis de nouveau vue par des vétérinaires. Je suis stérilisée, vaccinée et obtient mon passeport ! Youpi, je deviens enfin quelqu’un avec une vraie identité. En plus, il paraît qu’une association française m’a remarqué et aurait même mis les photos faites chez Consuelo sur Internet. ¡ Por dios ! Je suis si jolie que ça, pour être diffusée ainsi ?

Cloclo au refuge en EspagneCloclo au refuge en EspagneCloclo au refuge en Espagne
Cloclo au refuge en EspagneCloclo au refuge en EspagneCloclo au refuge en Espagne

Cloclo au refuge en Espagne

En mars 2015, je monte dans un camion avec deux autres copains, pour rejoindre la France. Une famille d’accueil m’attend en Ardèche. A moi la nouvelle vie !

Dans ma famille d’accueil où la maman s’appelle Annelise, je suis très bien accueillie. Il y a une autre galga et un chat aussi. Je suis très sociable, gentille et calme mais je reste encore un peu timide. Au fil des jours, je prends peu à peu mes marques et mes aises aussi, sur le canapé... J’aime aussi les balades et faire des tours en voiture. J’ai également vu un vétérinaire qui a annoncé que mon œil était perdu. Bon, il m’en reste un, c’est le principal, on relativise car j’adore ma nouvelle vie même si on m’a bien dit que je n’étais pas dans ma famille définitive.

Au bout d’un mois, ma famille d’accueil reçoit un coup de téléphone et m’annonce que je vais rejoindre ma vraie famille en Bretagne. Oh lala, il paraît que ça va être un long voyage car il faut presque que je traverse toute la France. C’est pourquoi avec l’aide des bénévoles, je vais voyager par étapes, le weekend de la Pentecôte.

Vendredi 22 mai 2015 :

Je quitte l’Ardèche direction Châteauroux. Je reste deux jours chez une bénévole, Claire, où je m’entends très bien avec tout le monde, les 2 pattes et les 4 pattes.

Dimanche 24 mai 2015 :

Je quitte Châteauroux pour rejoindre Tours, où un couple m’attend. C’est peut-être eux ma famille ? Et non, toujours pas. Ce sont des bénévoles, Chantal et Patrick, ils sont trop gentils avec moi et m’emmènent avec eux.

Dans l’après-midi, je rejoins Nantes. Oh lala, ça en fait des kilomètres en voiture. Et je retrouve leurs deux chiens, une galga comme moi qui s’appelle Orfée et un petit Whippet, Diego. Ils me montrent leur beau jardin, mais suis un peu perdue. Et oui ça fait beaucoup de changement en peu de temps, pour une petite galga comme moi...

A peine, ai-je le temps de découvrir ce nouvel environnement, qu’un couple débarque chez Chantal et Patrick. C’est Julie et Mathieu, ma VRAIE famille. Oh ! Je suis un peu timide, j’ai peur de les décevoir et de ne pas être conforme aux photos qu’ils ont vu sur le net (un peu comme les sites de rencontres pour les 2 pattes...). Eux, sont supers contents de me voir et me couvrent de caresses. Voilà la photo de notre rencontre où l’on pose avec Orfée et Diego.

Popa, Moman et moi Cloclo ... et les copains :-)

Popa, Moman et moi Cloclo ... et les copains :-)

Après une belle après-midi à échanger tous ensemble, on reprend la route direction Brest, dans le Finistère...J’ai dormi tout le long du trajet.

On est rentré tard dans la nuit. Ils me font faire le tour de l’appartement mais moi, ce qui m’intéresse c’est l’immense canapé !!! Je ne perds pas une minute pour y grimper et trouver ma place. Ah oui, j’oubliais, on a bien rigolé en entrant. Il y avait deux boules de poils qui ne s’attendaient pas à mon arrivée. Le noir, qui s’appelle Creeks n’a pas bougé et ma tout de suite dit bonjour, par contre, le petit tigré un peu peureux, qui s’appelle Domi s’est caché en hauteur pour observer. C’est vrai que je peux comprendre qu’avec ma taille, je peux être impressionnante.

Mais pas d’inquiétude, cela n’a duré que quelques jours. Les deux chats, se sont vite rendu compte, que j’étais une bonne copine pour partager de longues séances de sieste.

La preuve en photo :

Cloclo et ses chats ... l'art de la siesta :-)Cloclo et ses chats ... l'art de la siesta :-)

Cloclo et ses chats ... l'art de la siesta :-)

Me voilà donc bien installée dans ma nouvelle vie, avec ma vraie famille qui m’a fait découvrir plein de choses.

Comme la plage, avec le sable (ou je fais des sprints) et la mer (au début j’aboyais contre les petites vagues sur le bord de l’eau mais maintenant ça m’amuse de courir dessus).

l'éclate sur la plage ... youhouuuuu l'éclate sur la plage ... youhouuuuu

l'éclate sur la plage ... youhouuuuu

J’ai aussi découvert une « boîte magique qui monte et qui descend » ! Magnifique. Les premiers jours, impossible de me faire grimper dedans, je préférais monter les trois étages, même après une longue balade. Et puis, on m’a habitué peu à peu à le prendre et je me suis vite rendu compte que cette chose était bien pratique ! Maintenant, pas la peine de se diriger vers les escaliers quand on rentre chez nous, je vais direct devant la porte de l’ascenseur...

Voilà, je suis ravie d’avoir partagé avec vous, une petite part de mon histoire qui ne fait que commencer...

A très bientôt

Cloe et Julie

La petite histoire de madame Cloe
Tag(s) : #lévriers espagnols galgos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :