Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mythe ou réalité ... janvier 2017, des lévriers en train d'errer seuls, sans dieu ni maître !!!Mythe ou réalité ... janvier 2017, des lévriers en train d'errer seuls, sans dieu ni maître !!!Mythe ou réalité ... janvier 2017, des lévriers en train d'errer seuls, sans dieu ni maître !!!

Mythe ou réalité ... janvier 2017, des lévriers en train d'errer seuls, sans dieu ni maître !!!

Coucou les Amis,

C'est la petite troupe,

 

Encore un drôle de titre vous allez penser !!

 

Ici en France, nous entendons quelques fois de drôles de propos au gré de certaines rencontres, dans les milieux fréquentés par les amoureux de lévriers, ou plus exactement les pros des lévriers.

Les lévriers martyrisés en Espagne, ce serait qu'une légende !!!

Rien qu'une histoire pour faire pleurer sur l'histoire des lévriers espagnols, nous avons de quoi nous arracher les cheveux et peut être la tête.

A ces personnes nous leur avons proposé de partir en Espagne pour constater par eux même si mythe ou réalité.

Ces lévriers vus le jour à un endroit, pas attrapé car toute confiance en l'humain a été perdue. Cette main qui l'a tant frappé, voudrait l'aider ???

Ces lévriers que les bénévoles ne peuvent oublier, ce regard, ces yeux qui en disent tellement long sur cette vie de misères.

Cette silhouette dans la nuit, ça y est c'est lui, ce petit vu dans la journée. Les bénévoles vont tourner pour le repérer, le nourrir à un endroit sécurisé, essayer de le fidéliser, créer le lien qui fera qu'il se laissera touché, attrapé, dans quelques heures, quelques jours, quelques semaines ou mois.

Nous sommes en janvier 2017, une année s'est encore écoulée et les images que nous recevons d'Espagne, montrent toujours des lévriers en errance dans les rues et les campagnes espagnoles.

Des êtres faméliques, des fantômes d'eux même, la tête baissée, le dos courbé, le ventre creusé, à la recherche d'un peu de nourriture.

la promenade dominicale des privés de foyer ... tous en file indienne à pas feutrés ... le tout étant de ne pas se faire choper !!!

la promenade dominicale des privés de foyer ... tous en file indienne à pas feutrés ... le tout étant de ne pas se faire choper !!!

Et puis, il y a tous les autres copains de galère, des croisés, des gros, des petits, des moyens, ils sont jetés à la rue et pourtant ils ont été le chien de quelqu'un un jour.

Il y a les abandons des gasolineras, monnaie courante en Espagne.

Le chien est laissé là, le pompiste lui donnera à boire, lui jettera quelques croquettes de temps en temps pour que ce sans papier n'importune pas trop les clients.

Matin de 1 an et demi environ abandonné à la gasolinera ... un problème pour les clients, ce gros nounours était trop proche de l'humain ... je veux un humain, le mien ... il s'appelle MapacheMatin de 1 an et demi environ abandonné à la gasolinera ... un problème pour les clients, ce gros nounours était trop proche de l'humain ... je veux un humain, le mien ... il s'appelle MapacheMatin de 1 an et demi environ abandonné à la gasolinera ... un problème pour les clients, ce gros nounours était trop proche de l'humain ... je veux un humain, le mien ... il s'appelle Mapache

Matin de 1 an et demi environ abandonné à la gasolinera ... un problème pour les clients, ce gros nounours était trop proche de l'humain ... je veux un humain, le mien ... il s'appelle Mapache

Mapache a eu la chance de croiser les protecteurs de Cambiando, il est à l'abri maintenant.

Et puis, il y a ceux, qu'ils auraient aimé attraper, sauver, ce jour où ils n'ont pas pu. Ce jour de trop qui lui aura coûté la vie, pauvre malheureux chien d'eau !!

Des chiens livrés à eux même un peu partout, le plus grand danger celui de finir sous les roues des véhicules.

Ce chien d'eau n'aura pas eu la chance d'être attrapé et mis en sécurité

Ce chien d'eau n'aura pas eu la chance d'être attrapé et mis en sécurité

Alors devant toutes ces photos de lévriers et autres copains de galère, en errance quelque part en Andalousie, nous nous demandons bien pourquoi l'humain arrive encore à croire à des légendes !!! 

A moins qu'il soit plus facile pour eux de croire en elles, plutôt qu'à une triste réalité. Que ces légendes servent ou desservent, tout dépend le côté de l'arbre qui masque la foret, des objectifs autres que l'amour du lévrier.

Ce que nous savons, c'est que tous les jours nous avons des appels à l'aide et ça c'est bien une triste réalité, des cas concrets.

 

Bonne nuit les Amis,

La petite troupe.

 

 

Tag(s) : #lévriers espagnols galgos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :