Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andrès sain et sauf, en sécurité

Andrès sain et sauf, en sécurité

Coucou les Amis,

C'est la petite troupe,

 

Après 11 jours de fugue, Andrès a été retrouvé, sain et sauf, beaucoup amaigri !!

Pendant 9 jours de recherche, aucun signe d'Andrès, personne ne voyait ce grand loup.

De quoi se démoraliser quand on cherche jour et nuit, que l'on fouille, que l'on arpente le terrain en long en large en travers, que l'on scrute les réseaux sociaux à l'affût du moindre mouvement de lévrier !!! 

Sa tata Josette, son tonton Arsène ont arpenté la nuit à la recherche d'un lévrier craintif qui ne sortirait que lorsque tout serait calme et chaque nuit ils revenaient en n'ayant rien vu. Des nuits à se coucher à des heures tardives voire avancées de la nuit.

Le week end de Zeus en Bretagne, la pluie et la grisaille ont accompagné ses 2 jours de recherche de son copain Andrès le fugueur. Et pour lui, une impression de déjà vécu avec les recherches de son copain Abran l'angevin.

Et pour les humains, une sensation de vivre la chasse au trésor, vous savez l'émission des années 1980. On saute des voitures, on marche vite en regardant partout, on scrute l'horizon des champs fraîchement moissonnés, on avance à pas rapides feutrés comme des indiens sur la piste. Sur la piste du moindre signe car chaque signe est important dans la recherche d'un fugueur.

Nous étions sure que notre précieux Andrès n'était pas très loin mais bien caché !!! 

Pendant ce temps là, la campagne d'affichage et le passage des annonces radio font leur oeuvre, informer qu'un lévrier bringé avait fugué, ouvrir les yeux et sonner au moindre signe, au moindre indice. Finalement certains humains ne prêtent pas forcément attention à un chien seul dès lors qu'il porte un collier et une médaille, c'est qu'il est forcément le chien de quelqu'un !!! 

Andrès suscite la sympathie et l'empathie de quelques humains. 

Et c'est finalement à J + 9 de sa fugue, ce mardi en fin de matinée les éléments s'accélèrent, Andrès est vu plusieurs fois, ici et là. Il traverse le parking de Fort Lalatte, puis la fameuse D117 très passagère à cette période de l'année, beaucoup de touristes viennent visiter. Josette est sur sa piste sur place, le standard opérationnel à distance pour aider un peu. La fourrière est appelée et arrive sur place, elle fera choux blanc, pas de grand loup bringé dans ses filets. Andrès est au abois, il a faim, il a certainement rien avalé depuis quelques jours, ce qui l'a certainement poussé à sortir de sa cache. Il passe à quelques mètres de sa tata Josette, il s'approche, à un moment il est même à quelques centimètres d'elle, puis disparaît et plus de traces de lui en fin de journée. Josette rentre harassée, inquiète et dépitée pour son petit protégé.

La nuit sera courte pour l'équipe, si le téléphone sonne, il faut l'entendre !! 

Le mercredi matin nous scrutons l'horizons sur les réseaux sociaux rien n'a bougé, rien ne bouge jusqu'à cet appel de mercredi fin de matinée. Une gentille dame prévient par téléphone "j'ai un loulou à vous sur ma pelouse, il porte un collier rouge et une médaille, sur la médaille vos numéros de téléphone, ne vous inquiétez pas, il va bien et je l'ai attaché". Josette est en route et arrive chez la dame, Andrès est bien là, épuisé et littéralement effondré au sol. Andrès ne peut plus bouger, il est vidé de ses forces, c'est tata Gwen qui le portera jusqu'à la voiture.

Andrès est donc sain et sauf après 11 jours de fugue, bien fatigué, bien amaigri. La visite vétérinaire du mercredi après midi confirmera tout cela. Afin de reprendre du poids et de la santé, la vétérinaire prescrit des croquettes chiots et des compléments alimentaires. 

Andrès est en sécurité et au chaud chez sa tata Josette et son tonton Arsène, à qui il aura fait une belle frayeur par cette échappée de 11 jours.

Andrès est en sécurité et c'est toute une équipe qui est heureuse de ce dénouement positif. Une équipe au sens large car tous les protecteurs de Cambiando Miradas, ont pris des nouvelles régulièrement pendant sa fugue. 

Ce que nous pouvons retenir de la fugue d'Andrès, ne jamais abandonner, rester sur la piste, se dire que rien n'est perdu rien n'est gagné, communiquer par tous les moyens. Il est aussi important de rappeler l'intérêt d'un collier et d'une médaille portant tous les numéros de téléphone à appeler.

Ce que nous savons c'est que nos lévriers arrivés ont une valeur inestimable ... celle du coeur. 

 

Andrès le vendredi 29 juillet dans son dodo confort douillet chez sa tata et son tonton
Andrès le vendredi 29 juillet dans son dodo confort douillet chez sa tata et son tontonAndrès le vendredi 29 juillet dans son dodo confort douillet chez sa tata et son tonton
Andrès le vendredi 29 juillet dans son dodo confort douillet chez sa tata et son tontonAndrès le vendredi 29 juillet dans son dodo confort douillet chez sa tata et son tonton

Andrès le vendredi 29 juillet dans son dodo confort douillet chez sa tata et son tonton

Andrès reviendra vous donner des nouvelles. Pour l'instant, il ne veut plus sortir de la maison même s'il est accompagné de sa tata, c'est vite un pipi et hop il faut rentrer. Il ne quitte pas sa famille du regard, peut être pour se rassurer. 

Andrès souhaite à sa copaine Cloe la petite podenca en fugue depuis début juillet dans le sud de la France, de vite retrouver le chemin de sa maison, saine et sauve et à tous les humains qui la recherchent de continuer, de ne rien lâcher, courage les Amis.

 

Bonne nuit les Amis,

La petite troupe.

Tag(s) : #lévriers espagnols galgos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :